Augmentation mammaire à Lyon : comment se préparer à l’opération ?

Augmentation mammaire

La chirurgie esthétique est une intervention qui nécessite une bonne préparation physique et mentale. D’ailleurs, avant le jour J, le praticien donne quelques conseils avisés afin d’optimiser les chances de réussite et réduire les effets secondaires postopératoires. Quels sont les bons gestes à adopter avant une augmentation mammaire ?

Augmentation mammaire : quelles sont les préparations nécessaires ?

Après une augmentation mammaire à Lyon, la cicatrisation peut être plus ou moins lente. De même, les tiraillements sur les zones touchées engendrent une sensation d’inconfort. Pour éviter ces désagréments, il est conseillé de manger une alimentation saine, variée et équilibrée. La pratique du sport de manière régulière est également nécessaire. En outre, les chirurgiens exigent l’arrêt du tabac au moins 4 à 8 semaines avant l’opération afin d’éviter les problèmes de cicatrisation et l’apparition d’une nécrose cutanée. Aussi, pour réduire au maximum le risque de saignement et d’hémorragie, la prise d’anticoagulant, d’anti-inflammatoire et d’aspirine est contre-indiquée 10 jours précédant l’intervention. Si le patient prend des pilules, il faut arrêter impérativement le traitement pour un cycle avant le jour J. En outre, pensez à bien préparer la peau des seins en l’hydratant quotidiennement. Le repos est aussi indispensable pour éviter la fatigue physique et la baisse du moral. La veille et le matin de l’intervention, il faut prendre une douche avec un savon antiseptique. Puis, séchez correctement la peau et enfilez des vêtements propres. Il n’est plus nécessaire d’appliquer d’autres produits (crème, maquillage…) ou de porter des bijoux, cela dans le but de prévenir les infections.

Comment bien choisir son chirurgien ?

De prime abord, sachez que la réussite d’une augmentation mammaire va dépendre de l’expertise et du savoir-faire du praticien. Voilà pourquoi il est conseillé de vous adresser à un chirurgien esthétique à Lyon spécialiste du secteur. Pour trouver la perle rare, menez votre propre enquête sur les différents intervenants dans votre ville : réputation, taux de réussite, qualification du chirurgien, tarif, etc. Par ailleurs, il faut prévoir un premier entretien pour déterminer si l’opération est envisageable ou non. Le patient aura ainsi l’occasion de lui faire part de ses attentes et d’évaluer son sens de l’écoute et ses capacités. C’est aussi un bon moyen pour faire un état des lieux afin d’examiner l’hygiène et la propreté, la qualité des services proposés et des matériels utilisés, etc. Ensemble, les deux parties fixent les objectifs de l’intervention une fois le diagnostic posé. Dans certains cas, le praticien peut exiger la réalisation de quelques examens supplémentaires : bilan sanguin, mammographie, échographie, etc. Il remet aussi un devis détaillé mentionnant tous les détails sur la prestation. Une seconde consultation est à prévoir pour lui remettre le document signé et paraphé et convenir d’une date pour l’augmentation mammaire. Il faut également consulter l’anesthésiste 2 jours avant le jour J dans le but de planifier l’anesthésie générale. Le jour tant attendu est arrivé ? Apportez des vêtements amples, confortables et faciles à enfiler. Les habits boutonnés sont fortement recommandés. Normalement, un soutien-gorge de contention est prescrit. Essayez-le avant l’intervention pour être sûr que vous avez acheté la bonne taille.

Quelles sont les précautions à prendre après l’opération ?

L’opération dure entre 1 à 2 heures. Des pansements et antalgiques sont ensuite prescrits par le chirurgien, une fiche de consignes est aussi remise. Il faut respecter à la lettre les recommandations du docteur pour réduire les risques postopératoires. De même, bougez les pieds pour éviter une phlébite. Toutefois, prenez un repos bien mérité pendant quelques jours afin de limiter les douleurs et l’œdème, entre 7 à 15 jours selon le type d’activité. Dans les 15 jours suivant l’augmentation mammaire à Lyon, vous devez éviter les longs trajets et le port de charges lourdes. Le port de soutien-gorge est obligatoire pendant 1 mois. Il ne peut être enlevé qu’une heure par jour au maximum. En cas de sècheresse cutanée, utilisez une crème hydratante après la douche. Pour finir, l’exposition solaire est interdite avant 3 mois et la pratique d’une activité physique ne peut reprendre qu’après 1 mois.

En quoi consistent les techniques de chirurgie de la verge ?
Affiner son visage à l’aide de la médecine esthétique : est ce possible ?